craf2s sportacaen v2 4

Ifs confirme sa grosse dynamique

02 avril 2017 Ecrit par 

Basket. Ifs 73 – 47 Sainte-Savine, 20ème journée de Nationale 1 féminine. Devant d’un bout à l’autre de la rencontre, le CB Ifs s’est offert une belle victoire devant Sainte-Savine, samedi soir. Les Ifoises, aussi performantes en défense qu’en attaque, restent deuxièmes du classement.

 

Une semaine après avoir éliminé Sainte-Savine en demi-finale de la Coupe de France, Ifs a remis ça ! Les Ifoises ont réalisé un match extrêmement solide pour se défaire d’une équipe désormais condamnée à la relégation. Devant d’entrée de jeu, elles se sont détachées très rapidement. « On s’attendait à un match plus difficile parce qu’on les imaginait revanchardes après leur élimination en Coupe de France et qu’elles conservaient une petite chance de maintien en cas de victoire, indique Pauline Bétis. Finalement, on est bien rentrées dans ce match et on a fait ce qu’il fallait en défense. » Contenu à quatre points jusqu’à la septième minute, Sainte-Savine n’a jamais pu lutter. Adroit, bien emmené par une Kirsten Jeter dont la blessure semble loin derrière elle, Ifs a su convertir les nombreux ballons grattés en défense. Joanne Lauvergne portait l’avance à +11 en fin de premier quart, avant qu’Anaïs Deyres n’enfonce le clou sur lancer-franc (24-11, 10’).

 

lauvergne ste savine 1617

 

Sainte-Savine reprenait par un 6-0 en deuxième période et semblait animé de meilleures intentions (24-17, 14’). Joanne Lauvergne débloquait sous le panier et Pauline Bétis prenait le relai en pénétration, si bien que la révolte auboise restait lettre morte. L’adresse à distance de la meneuse ifoise faisait beaucoup de dégât. Ifs prenait vingt points d’avance après seulement 17 minutes de jeu (40-20, 17’). Dominateur au rebond, mort de faim comme à son habitude en défense, le CB Ifs avait déjà tué le match à la mi-temps (40-22, 20’). « On a confirmé le match de la semaine dernière, estime Myriam Djekoundade, aussi à l’aise pour filmer un match du CBC (petit clin d’œil au live qu’elle avait fait sur Sport à Caen) que sur un terrain de basket ou au micro des journalistes. Ce n’est jamais facile de jouer deux fois consécutivement contre la même équipe mais on a creusé l’écart en étant adroites en première mi-temps. On ne les a pas laissées revenir. »

 

djekoundade stesavine2 1617

 

« On est au taquet ! »

 

Ifs a continué de dérouler en deuxième mi-temps, attaquant même le troisième quart de manière assez spectaculaire. Le ballon circulait trop vite pour des Saviniennes dépassées. Quant à la défense, elle restait d’une solidité à toute épreuve (52-27, 26’). « Chacune a apporté sa pierre à l’édifice », salue Pauline Bétis. Mathilde Burnel, souvent cantonnée sur le banc, a ainsi contribué au succès ifois en passant plus de 12 minutes sur le terrain. La répartition des temps de jeu et l’absence pour la première fois de Julie Legoupil, très appliquée sur le banc de touche (la mission bouteilles fut un franc succès), n’ont pas impacté la performance d’ensemble. Ifs n’a jamais relâché son étreinte, y compris dans le dernier quart. Myriam Djekoundade a même porté l’écart à 32 points (71-39, 37’). Il n’y a pas eu photo entre une formation sur une dynamique assez exceptionnelle et une équipe désormais condamnée à la relégation. Et dire que Sainte-Savine avait gagné le match aller…

 

jeter sainte savine 1617

 

Deuxième d’un classement peu lisible, les points de bonus obtenus en Coupe de France n’étant pas encore comptabilisés et La Tronche Meylan ayant un match d’avance, Ifs reste au cœur d’une lutte ardue pour les playoffs. Les Ifoises sont toutefois en position idéale ; elles ont leur destin en main. Deux victoires contre La Glacerie samedi prochain et Le Havre le week-end d’après assureraient la qualification. Ifs pourrait même passer avec une défaite. « On en est à six victoires de suite toutes compétitions confondues, c’est la première fois que cela nous arrive cette saison, précise Pauline Bétis. C’est génial ce qu’on vit en cette fin de saison mais il ne faut pas rester dans l’euphorie parce que ça pourrait nous coûter très cher. » Les Vertes auraient toutefois tort de ne pas surfer sur la superbe dynamique qu’elles ont construite. « On est au taquet, on en veut plus, lance Myriam Djekoundade. Il y a trois semaines, on jouait quasiment le maintien. Là, on est en haut de tableau. Ça nous donne beaucoup de jus. » Avant la finale de la Coupe de France le 21 avril, Ifs a de belles choses à accomplir.

 

deyres saintesavine 1617

 

Ifs 73 – 47 Sainte-Savine

24-11 / 16-11 / 20-13 / 13-12

Ifs : Bétis 15, Aulnette 8, Pelissou 11, Djekoundade 10, Plouhinec 2, Lauvergne 5, Deyres 8, Jeter 10, Burnel 2.

Sainte-Savine :Roulet 4, Traoré 9, Cloarec 9, Cuomo, Sidiné 7, Condoris, Camara, Désir 6, Chabadova 2, Lesoudard 10. 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr