Ifs ne lâche rien !

19 mars 2017 Ecrit par 

Basket. Ifs 56 – 52 Geispolsheim, 19ème journée de Nationale 1 féminine. La 19ème journée de Nationale 1 n’a pas bouleversé les positions en tête du classement de la poule A, mais elle a confirmé une chose : Ifs reste bien placé pour les playoffs. Les Ifoises ont dominé Geispolsheim dans la douleur samedi soir.

 

Il n’y a pas de match facile. Cette phrase maintes fois entendue dans l’environnement sportif trouve un écho tout particulier auprès de la poule A de Nationale 1 féminine. Si vous pensez relâcher l’effort auprès des mal-classés, ils risquent fort de vous le faire payer. Ifs a été puni à Sainte-Savine, actuellement antépénultième, en première partie de saison. Il lui a ensuite fallu batailler pour arracher la victoire à Armentières, lanterne rouge décrochée au classement. Si vous croyez qu’un rendez-vous contre un pensionnaire du milieu de tableau peut être plus confortable, vous vous trompez aussi. « Tout le monde joue quelque chose, soit les playoffs, soit le maintien. » Avant de se rendre à Ifs, Geispolsheim n’était même pas loin de jouer les deux. Vainqueurs du match aller, les Alsaciennes ne manquaient pas d’arguments à faire valoir. Après tout, elles ont marqué plus de points que le leader La Tronche Meylan cette saison, et en ont encaissé moins. Une autre des bizarreries de cette compétition extrêmement ouverte.

 

betis geispo 1617

 

Geispolsheim n’a pas respecté de temps d’attente avant de faire vérifier ses bonnes intentions. Devant après cinq secondes de jeu, les visiteuses ont fait la course en tête durant la totalité du premier quart-temps. Elles ont même compté dix points d’avance quand l’attaque ifoise restait aphone (5-15, 8’). « Nos shooteuses ont été en difficulté en raison des choix défensifs de l’adversaire, estime Élodie Pelissou. Et l’adresse, ça reste aléatoire… » Ifs en sait quelque chose cette saison. Les cinq points de Kirsten Jeter, de retour sur les terrains après sept mois d’arrêt, permettaient à Ifs de se remettre dans le sens de la marche (12-15, 10’). C’est également l’Américaine qui allait égalisait pour la première fois de la rencontre dans le deuxième quart (15-15, 12’). La défense ifoise était devenue infranchissable. N’allez pas chercher plus loin, c’est elle qui a fait toute la différence samedi soir.

 

Tendu jusqu'au bout

 

La défense, c’est l’ADN du CB Ifs. Geispolsheim, avec deux points en dix minutes à cheval sur les deux premières périodes, ne pouvait que le constater.  « Qu’est-ce qu’on défend ! On est des vraies warriors, se réjouit Élodie Pelissou. Dans l’envie, dans l’intensité, dans l’engagement, c’est le top. On peut difficilement faire mieux. » Comment ne pas donner raison à l’arrière ifoise, auteure de 17 points contre Geispolsheim. Il n’est pas un ballon hésitant que les Vertes accepteraient de voir filer dans d’autres mains, pas une possession adverse sans que ne s’abatte une énorme pression dessus. Un travail de sape qui paye, malgré une attaque pas toujours fringante. En deuxième période, Ifs virait en tête et faisait progressivement le trou (24-17, 17’). Pas assez pour se sentir à l’abri : +3 à la mi-temps (28-25, 20’).

 

jeter geispo 1617

 

Si Ifs a pris l’habitude de séduire par son caractère, Geispolsheim n’est pas en reste. Les représentantes de l’est gardaient le fil du match dans un troisième quart toujours aussi indécis. Les tirs fuyaient de part et d’autre, et Ifs finissait par se faire rejoindre puis dépasser sur lancer-franc (37-38, 29’). La bonne volonté ne suffisait pas quand l’adresse n’était pas là. L’excellente défense proposée par Geispolsheim n’y était pas non plus étrangère… « On est quand même dépendantes de notre adresse extérieure, souligne Julie Legoupil. Quand on ne met pas un tir en périphérie, c’est plus difficile. » Le danger se faisait même plus vif dans le dernier quart (39-44, 33’). Élodie Pelissou, très active, remettait les compteurs à égalité à la conclusion d’un 5-0, sans que Geispo ne renonce. Finalement, le gros passage de Laury Aulnette à l’approche du money time allait être décisif. L’ailière frappait à trois points, convertissant l’un des deux tirs primés de son équipe, et Ifs gardait les commandes en profitant aussi des petites hésitations adverses. Manifestement, subir 40 minutes d’une défense intensive n’est pas sans laisser des traces en fin de match… Ifs s’impose de quatre points et reste bien placé dans l’optique des playoffs.

 

À un point du duo de tête

 

« On se croyait perdues pour les playoffs, ne cache pas Julie Legoupil, et nous voilà désormais en bonne position d’y accéder ! Il y a vraiment un truc spécial dans ce groupe. Et pourtant, des saisons, j’en ai faites ! Il faudrait gagner quelque chose pour s’en rappeler. » Entre le championnat et la Coupe de France, Ifs garde deux occasions de matérialiser cette année un peu folle par un trophée. Prochain rendez-vous samedi au Havre en Coupe de France. Si les Ifoises parviennent à empocher un point de bonus supplémentaire, elles reviendront à la deuxième place du classement... Leur espoir ? Dépasser Charnay pour terminer dans les deux premiers en compagnie de La Tronche Meylan. Les deux équipes s'affronteront en quart de finale de la coupe, quand Ifs sera opposé à Rezé. « Si on va en playoffs, on les aura bien mérités, assure Élodie Pelissou. Ce ne sera pas volé ! »

 

aulnette geispo 1617

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr