Ifs commence fort à domicile

25 septembre 2016 Ecrit par 

Basket. Ifs 69 – 45 Armentières, 1ère journée de Nationale 1 féminine. Intraitable en défense, dans la pure tradition de ces dernières années, le Club Basket d'Ifs a lancé sa saison par une victoire convaincante devant Armentières. Emmenées par leurs deux Julie, Plouhinec et Legoupil, les Ifoises ont posé de bonnes bases.

 

Où en est le CB Ifs ? Avec un effectif renouvelé en grande partie durant l'intersaison et des matchs de préparation véhiculant leur lot d'incertitudes, la question restait en suspens au coup d'envoi de la rencontre face à Armentières. Quarante minutes de jeu plus tard, Ifs avait apporté une jolie réponse. Les Ifoises n'ont rien perdu de ce qui a fait leur force ces dernières années. La défense, basée sur une grosse débauche d'énergie, reste le socle de leurs valeurs. « On a lancé notre match en s'appuyant dessus, souligne Julie Legoupil, pas en reste du haut de ses 31 ans. On les a asphyxiées. »

 

Armentières muet pendant dix minutes

 

À vrai dire, Ifs a eu besoin de quelques minutes pour prendre la totale mesure de son adversaire. Malgré le tir primé de Pauline Bétis en ouverture des débats, Armentières a tenté de s'accrocher en tout début de rencontre (10-9, 6'). La combativité nordiste a néanmoins rapidement cédé sous l'intensité défensive imposée par les joueuses locales. À court de solutions, les visiteuses ne parvenaient plus à débloquer leur compteur. Tout l'inverse d'Ifoises désormais pleinement dans le rythme, et dont l'agressivité payait également en attaque. Julie Plouhinec se distinguait dans la percussion dès son entrée en jeu, et y ajoutait un nouveau tir bonifié. Après les quelques ballons perdus en début de match, le collectif ifois séduisait par son mouvement. Au buzzer, Pauline Bétis ajoutait deux pions supplémentaires (20-9, 10').

 

L'élan normand ne s'arrêtait pas en si bon chemin. Myriam Djekoundade, précieuse par son activité au rebond et son impact athlétique, scorait à son tour à mi-distance. Joanne Lauvergne et Anaïd Deyres prenaient les tirs en rythme, l'adresse suivait (26-9, 14'). Totalement décontenancé par la défense ifoise, Armentières n'avait aucun tir ouvert et allait rester muet pendant près de dix minutes. Quand E. Marsac trouvait enfin le chemin du panier, deux fois de suite, le CB Ifs conservait la même abnégation et s'employait à faire tomber les fautes. Sur lancer-franc, Élodie Pelissou permettait à son équipe de rejoindre le vestiaire avec quinze longueurs d'avance (30-15, 20'). Intransigeant en défense, Ifs s'était montré un poil plus laxiste offensivement avec douze pertes de balle en première mi-temps.

 

« Tant qu'on défendra comme ça... »

 

Bien entendu, cela n'avait pas de quoi l'inquiéter quant à la suite de la rencontre. D'ailleurs, Julie Legoupil relançait le jeu par un trois-points, quand l'autre Julie des Vertes s'en offrait sept en deux minutes. Les Calvadosiennes étaient d'ores et déjà à l'abri (44-19, 24'). Malgré le début d'adresse retrouvé par les Armentièroises, par Lalart et Akmouche à distance, le match restait dominé de la tête et des épaules par le CB Ifs. Anaïs Deyres le confirmait (53-29, 30'). En défense, aucun relâchement n'était à observer. « Même à l'entraînement on ne se fait pas de cadeau, sourit Myriam Djekoundade. Défendre dur et courir beaucoup, c'est notre identité et nos valeurs. » Armentières ne peut pas dire le contraire, puisqu'il lui fallait un peu plus de 32 minutes pour atteindre péniblement la barre des trente points (53-30, 33'). Et si Ifs allait très légèrement lever le pied en défense dans les dernières minutes de jeu, Julie Legoupil et Julie Plouhinec, auteure d'un superbe mouvement, ne ralentissaient pas leur rendement.

 

À l'arrivée, les Ifoises s'offrent une belle victoire, sur un adversaire néanmoins encore tendre à ce niveau de compétition. « Vu tous les soucis qu'on a rencontrés en préparation, notamment la blessure de Kirsten (Jeter), c'est rassurant », avance Carole Delauné. Le niveau de performance individuelle des recrues l'est tout autant. Julie Plouhinec a particulièrement brillé pour son premier match en Nationale 1. La joueuse prêtée par Mondeville a achevé la rencontre avec 16 points (5/5 au tir dont 2/2 à trois points, 4/5 au lancer-franc), huit passes décisives et cinq rebonds. Julie Legoupil, auteure de 15 points, six rebonds et quatre passes décisives a également fait des débuts convaincants. Mais pour la co-capitaine de soirées, l'essentiel est ailleurs. « Tant qu'on défendra comme ça, il ne pourra pas nous arriver grand-chose. » À vérifier samedi prochain au Centre Fédéral.

 

Ifs : Bétis 6, Aulnette 6, Legoupil 15, Pelissou 5, Djekoundade 2, Plouhinec 16, Enguerrand 1, Lauvergne 6, Deyres 12, Burnel. 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr