Laurent Pluvy (Roanne) : « Caen mérite la victoire »

18 novembre 2017 Ecrit par 

Laurent Pluvy et Clément Cavallo, respectivement coach et capitaine de la Chorale de Roanne, ont admis la supériorité caennaise hier soir. Pour eux, la victoire 76-71 du Caen Basket Calvados est avant tout « logique », même si les Roannais estiment qu’ils avaient des circonstances atténuantes. La fatigue s’est fait ressentir dans leurs rangs.

 

 

Laurent Pluvy (entraîneur de la Chorale Roanne Basket) : « C’est une défaite logique. Caen mérite de prendre le match. Ils ont été plus agressifs que nous, plus physiques que nous. Depuis la blessure de David (Jackson), on baisse physiquement semaine après semaine. On a essayé de compenser pendant un mois, mais (hier) soir il n’y a plus d’essence dans le moteur. On joue par moments, mais à d’autres moments il n’y a presque plus de réaction. Il est temps de prendre cette trêve et de récupérer tout le monde. »

« Je suis fier quand même, notamment de la première mi-temps. Je ne pensais pas qu’on allait tenir comme ça. Sur la deuxième mi-temps, on a déjoué. Le début du troisième quart-temps est catastrophique. On revient avec un match-up (un mélange de défense de zone et de défense individuelle, ndlr) et on s’écroule de nouveau. C’est mérité de perdre. On a manqué de fraîcheur, on a manqué de cohésion. Ça se voyait sur le visage des garçons. D’habitude, on est joyeux, on joue ensemble. [Hier] soir on était triste parce que épuisé physiquement. »

« Le CBC a fait un match dans ses standards. Nous, [hier] soir, on était bien en-dessous de nos standards en termes de jeu et d’attitude, parce qu’on est cuits. »

 

 

Clément Cavallo (capitaine de la Chorale Roanne Basket) : « Il nous a manqué de l’agressivité, que ce soit au début du match ou à l’entame du troisième quart. On leur a donné une minute trente gratuitement. Ils nous ont sauté à la gorge. On est passé de +2 à -10. C’est ch… parce que tu es dans le match à la mi-temps et tu te mets une grosse balle dans le pied. Caen n’est pas à 5-1 pour rien. Il nous a manqué du combat. C’est la minute trente du début de troisième quart qui nous a tués. »

 

« On perd de cinq points contre une équipe qui a été deux fois plus agressive que nous. On est dans le match. C’est bête parce qu’on avait quand même une chance de s’imposer, mais Caen mérite sa victoire. »

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr