Basket. Caen s'offre un exploit contre Nancy

17 octobre 2017 Ecrit par 

Basket. Caen 88 - 83 Nancy, 2ème journée de Pro B. Pour son premier match de la saison à domicile, le Caen Basket Calvados s'est offert une performance XXL devant Nancy. Exceptionnels en début de match, dans le sillage d'un Jarvis Williams en feu, les Caennais ont ensuite su conserver leur avantage malgré le réveil nancéien.

 

 

Le Caen Basket Calvados, avec BJ Monteiro dans le cinq de départ, attaque la rencontre tambour battant. Le retour de l'ailier créateur n'y est pas pour rien. Très performant collectivement, Caen y ajoute une adresse insolente. Mais les Caennais, à l'image de Jarvis Williams, parviennent aussi à conclure près du panier. Le CBC délivre une leçon de basket des deux côtés du terrain, gobent tous les rebonds et jouent avec une épatante justesse. Le score enfle à toute vitesse, alimenté tour à tour par Jarvis Williams, Bastien Vautier ou Ludovic Chelle.

 


La démonstration devient leçon à mesure que le premier quart défile. Jarvis Williams, sur un nuage, fait le show dans un Palais des Sports subjugué. Trois points, dunk, Les paniers défilent à toute vitesse et Caen atteint les 18 points d'avance après huit minutes de jeu. Ubuesque, dingue, et pourtant bien réel (29-11, 8'). Jarvis Williams en est déjà au total impressionnant de 17 points.

 


Sonné par ce début de match tonitruant, Nancy retrouve ses esprits peu à peu et profite d'une petite baisse de régime locale (la perfection des premières minutes ne pouvait durer éternellement) pour grappiller. Les visiteurs s'offrent même un 10-0 ultra-sonique qui empêche Caen de capitaliser totalement sur son excellente entame. Les Cébécistes ne craquent pas pour autant. Bastien Vautier fait tomber les fautes près du panier, alors que Bryson Pope dégaine à trois points (34-23, 12').

 

Avec Monteiro, ça change tout !

 

 

 

Caen conserve un matelas d'avance

 


Toujours intraitable offensivement, Caen garde une bonne longueur d'avance malgré le réveil alsacien. BJ Monteiro, revenu sur le parquet, fait briller de nouveau tout son panel. Gregg Thondique s'offre un tir primé à son tour, Thomas Cornely passe en revue la défense adverse et tout continue de rouler avec une énergie belle à voir (47-31, 17'). Les moindres petites erreurs sont toutefois rapidement sanctionnées par un adversaire qui s'accroche tant bien que mal. Dans cette première mi-temps résolument offensive, Caen ne se met pas  à l'abri. La faute à quelques maladresses aux conséquences directes (47-41, 19').

 

 

Bastien Vautier a été maladroit aux lancers mais très incisif tout au long de la rencontre. Ca promet !


Bryson Pope et Thomas Cornely se chargent alors de relancer la machine avant la mi-temps (51-43).

En une mi-temps, les Caennais avaient inscrit plus de points qu'en un match entier à Lille. Et le rythme ne faiblissait pas à la reprise, alors que les Nancéiens n'étaient vraiment pas en réussite. Jarvis Williams dépassait pour sa part la barre des 20 points (56-43, 24'). Deux fois sur des fins de possession, Nancy répond aux trois points de Ludovic Chelle et Thomas Cornely. Les visiteurs restent dans le match malgré le festival offensif de leurs rivaux (63-53, 27').

 

 

 

Caen se fait peur mais tient bon

 



Mais comme en première mi-temps, le moindre relâchement coûte cher. Malgré deux nouveaux points de Jarvis Williams, Nancy revient à cinq points après un tir primé (65-60, 30'). Le dunk de l'Américain, dont le très bon match contraste avec celui d'un Gregg Thondique autrement plus discret, ne suffit pas à freiner le retour nancéien. Le SLUC revient à trois petites longueurs (69-66, 33'), profitant des balbutiements caennais. Caen devient fébrile, à l'image des deux ballons perdus par Thomas Cornely sur des remises en jeu. Heureusement, BJ Monteiro est là... Brillant dans ses choix, tout aussi bon dans leur réalisation, l'ailier ne rate rien et redonne un peu d'air à Caen (76-68, 36'). Le relais de Bastien Vautier, auteur lui aussi d'un gros match, offre à nouveau un petit matelas aux Cébécistes (78-68, 36').

 

 

Cornely a été décisif en fin de match.


À l'image du rebond défensif perdu par Thomas Cornely et BJ Monteiro faute de communication, et qui provoque le retour à quatre points de Nancy (78-74, 38'), Caen joue toutefois à se faire peur. Deux petits points séparent les deux équipes à 1'30 de la fin. L'instant choisi par Thomas Cornely pour frapper à trois points, puis en pénétration. Les Caennais récupèrent la possession sur la défense suivante, et Ludovic Chelle claque à son tour derrière les 6,75 mètres dans une ambiance surchauffée (88-80, 40'). En une poignée de secondes, Caen a retrouvé toute sa superbe. Nancy doit s'avouer vaincu, dominé pendant quarante minutes (au moins au panneau d'affichage) par une équipe caennaise irrégulière en deuxième mi-temps, mais fort séduisante dans l'ensemble !

 

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr