Basket. Mauvais scénario, bonne réaction

10 octobre 2017 Ecrit par 

Basket. Caen 78 – 85 Évreux, 4ème match de Leaders Cup. Le Caen Basket Calvados a concédé sa quatrième défaite en quatre matchs de Leaders Cup, mardi soir devant Évreux. Pénalisés par deux absences au coup d’envoi, les Caennais ont ensuite souffert de coups du sort auxquels ils ont répondu de belle manière malgré le résultat final.

 

Sans Gregg Thondique, aux États-Unis jusqu’à jeudi, ni BJ Monteiro, toujours préservé suite à son inflammation au genou, le Caen Basket Calvados abordait diminué la réception d’Évreux, ce mardi soir. Ce que les Caennais ignoraient au coup d’envoi, c’est que d’autres péripéties allaient s’ajouter progressivement à ces deux absences. Ibrahima Sidibé s’est d’abord fait sortir dès le début du deuxième quart-temps pour deux fautes antisportives en contre-attaque. Un fait de jeu certes pénalisant, mais qu’on pouvait positiver compte tenu du faible enjeu de la rencontre. Cinq minutes plus tard, la grimace d’un Marc-Eddy Norelia resté au sol suscitait plus d’inquiétude. Touché au genou après une glissade, l’Haïtien a tenté de revenir sur le terrain avant de devoir le quitter définitivement dès l’entame du troisième quart. Impossible, pour l’heure, de savoir de quoi il souffre. Sur la même action, Sébastien Cape avait lui aussi chuté, cheville tordue. S’il a pu reprendre place sur l’aire de jeu par la suite, ce ne fut pas sans douleur pour l’arrière.

 

Hervé Coudray n’a donc pas eu l’embarras du choix pour procéder à ses rotations en deuxième mi-temps. Le coach a fait avec les moyens du bord, se résolvant même à faire entrer Eddy Djedje quelques jours seulement après sa reprise de l’entraînement collectif. Aucun de ces aléas n’a pourtant dissuadé les Cébécistes à mener combat jusqu’au bout. Distancés en début de deuxième quart-temps (21-35, 14’), la faute à un temps faible à cheval entre le premier et le deuxième quart, ils auraient pourtant pu lâcher l’affaire plus d’une fois. Il n’en fut rien, donc. Dans cette bataille accrochée, Caen n’a jamais facilité la tâche de son adversaire. Les grosses prestations du duo d’étrangers Marc-Eddy Norelia et Jarvis Williams ont contribué pour beaucoup au retour progressif des locaux avant la mi-temps. La défense retrouvée du CBC n’y était pas étrangère. À l’autre bout du terrain, Sébastien Cape faisait parler sa vitesse, Thomas Cornely et Jarvis Williams s’entendaient à merveille sur alley oop et Ludovic Chelle commençait à régler la mire à trois points (39-40, 20’).

 

 

Dans le combat jusqu’au bout

 

Une fois les compteurs remis presque à égalité, il restait à gérer le paramètre des nombreuses absences. La question se posait même de plus en plus sérieusement à mesure que le chronomètre défilait. Les Caennais allaient-ils pouvoir tenir encore longtemps avec si peu de rotations, et les réajustements imposés par la situation ? Vaille que vaille, ils repoussaient l’échéance. L’adresse de Ludovic Chelle (14 points), la vista de Thomas Cornely (11 passes décisives) et tout le talent de Jarvis Williams (22 points) permettaient à Caen de tenir bon. Surtout, les Normands témoignaient d’une détermination séduisante. À la fin du troisième quart, ils déploraient quatre longueurs de retard et tout restait possible (60-64, 30’). Même dans dix dernières minutes où Évreux a parfois repris le large (60-72, 33’), les Caennais se sont battus quasiment jusqu’au bout pour la victoire. C’était loin d’être parfait dans le jeu, mais ça avait bien d’autres mérites.

 

Plutôt dominateur en début de rencontre (14-9, 7’), le CBC aurait assurément livré un autre match s’il n’avait pas subi quelques vicissitudes. La blessure de Marc-Eddy Norelia (12 points) fut forcément la plus préjudiciable d’entre elles, d’autant que l’intérieur avait été pour beaucoup dans la bonne entame de son équipe. Le plus important est toutefois ailleurs, plus précisément dans le rétablissement du solide haïtien. Caen attaquera vendredi à Lille le championnat de Pro B. Après avoir fait chou blanc, sans grande conséquence, en Leaders Cup.

 

 

Caen 78 – 85 Évreux

16-23 / 39-43 / 60-64 / 78-85

 

Caen : Williams 22, Sidibé 2, Cape 5, Cornely 7, Chelle 14, Pope 10, Norelia 12, Djedje, Vautier 4.

 

Évreux : Léon 12, Walker 11, Kayembe 11, Bouquet 11, Lavieille 8, Moon 12, Bangura 8, Ho You Fat 12.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr