Thomas Cornely : « Je ne pouvais pas rêver mieux »

02 juin 2017 Ecrit par 

Thomas Cornely a prolongé d’un an son contrat avec le Caen Basket Calvados. Artisan important de la montée en Pro B, le meneur de jeu conservera sa place de numéro 1 dans l’effectif caennais la saison prochaine.

 

Thomas Cornely va découvrir la Pro B avec Caen. Désireux d'opter pour la stabilité, le promu a reconduit l'Orléanais pour une année supplémentaire. Les deux parties sont tombées d'accord. Thomas Cornely passe le cap qu'il n'avait pas franchi la saison précédente, après le titre et l'accession de Blois. « A Blois, c'était différent, relève-t-il. J'ai été derrière un américain toute l'année. Mon rôle n'était pas le même. Cette année, j'ai montré des choses. Ca m'aurait fait ch... de rester une année de plus en Nationale 1. Je m'étais fixé trois années en N1 avant de découvrir la Pro B. C'est ce qui va se passer. Mais de là à avoir un rôle majeur comme cela, je ne m'y attendais pas. » Le rôle majeur, ce sera celui d'un titulaire. Arrivé l'été dernier en concurrence avec Sébastien Cape au poste de meneur, Thomas Cornely a fait ses preuves. Sa deuxième partie de saison de haut vol, facteur déterminant du renouveau caennais, a fait toute la différence. « J'ai répondu présent à des moments importants. Plus ça allait et plus je pensais à la possibilité de monter avec Caen. Les dirigeants ont eu des paroles fortes à mon égard. Je ne voulais pas d'un américain devant moi, ce qui arrive fréquemment en Pro B, mais à aucun moment je ne leur ai mis le couteau sous la gorge. Ils m'ont fait confiance et je ne pouvais pas rêver mieux. »

 

Thomas Cornely poursuit sa jolie progression, lui qui quittait tout juste le petit club de Coulommiers il y a trois ans. Dans l’intervalle, il a connu une finale de playoffs en Nationale 1 puis deux titres. « Je m’étais mis de la pression en arrivant à Caen. C’était un gros club. Quand j’étais à Coulommiers, c’est le club qui cassait tout en Nationale 2. Je le voyais de loin. Là, je vais découvrir la Pro B, et c’est un challenge supplémentaire. Avoir pu monter avec Caen, c'est le top. » Le jeune homme de bientôt 26 ans (il les prendra le 29 juin) le promet : il n’a pas fini de progresser. Les nouvelles responsabilités qui pèsent sur ses épaules sont lourdes. Alors les vacances, comme chaque année, ont pour premier intérêt de « travailler les points faibles » sans vraiment couper. Il sera ensuite temps de refouler le parquet du Palais des Sports pour l’un des chouchous du public caennais. En Pro B, celui qui aura Ibrahima Sidibé comme rotation, se languit déjà de retrouver ses anciens clubs d’Orléans, d’où il est originaire, et de Blois. 

Parrain Rubrique - CBC

case septembre15    

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr