Caen a fêté ses champions !

23 avril 2017 Ecrit par 

C’est par une victoire espérée, attendue mais difficile (86-77), que le Caen Basket Calvados a fêté sa montée en Pro B, cet après-midi face à Angers. Devant plus de 3000 spectateurs, les Caennais ont reçu leur trophée et leurs médailles.

 

 

 

Le match

champion cornelyè1617

Moustapha Diarra et BJ Monteiro blessés au poignet, Caen était privé de deux de ses cadres pour cette der’. Abordé dans un contexte forcément spécial, puisque la montée était acquise pour le CBC tandis que la descente était toute aussi certaine pour l’ABC, ce match s’est joué sur un faux-rythme. Angers a toutefois livré une grosse résistance à des Caennais peut-être moins concentrés qu’à l’accoutumée. Caen était pourtant parfaitement rentré dans cette rencontre, grâce notamment à son adresse extérieure (4/5 à trois points dans le premier quart, 14 points de Richie Gordon), mais la suite s’est révélée un peu plus délicate. Les neuf points d’avance caennais à la mi-temps (42-33) n’ont pas résisté au très gros troisième quart-temps d’Angers, emmené par un excellentissime Jeffrey Carter (26 points, 14 rebonds). Passés derrière pendant quelques instants, les Normands ont alors sérieusement serré les boulons en défense dans le dernier quart et exploité à merveille les ballons de contre-attaque obtenus. Il n’y a plus eu photo, et Caen a même pu offrir quelques somptueuses actions à son public.

 

 

La fête

champion pds 1617

Le Palais des Sports s’est rapidement garni, dans une atmosphère chaleureuse à plus d’un titre. Deux musiciens accompagnaient le speaker Pierre et quelques animations ont ponctué la rencontre (concours de shoots du milieu de terrain, distribution de bonbons et tee-shirts…). Une fois la rencontre achevée, les supporters sont d’abord restés à l’extérieur du terrain. Pendant ce temps-là, Hervé Coudray et BJ Monteiro recevaient leur distinction personnelle (meilleur entraîneur de Nationale 1 et meilleur ailier), puis les Caennais se voyaient remettre leur médaille individuelle par le maire de Caen Joël Bruneau. Bryson Pope a ensuite soulevé le trophée de champion de Nationale 1devant les photographes. Ce n’est qu’après que le public a envahi le parquet, les joueurs alternant entre photos et autographes. La fête se prolonge au port, ce soir.

 

 

Les réactions à chaud

coudray champion 1617

Hervé Coudray : « Il fallait gagner ce match. On était diminués, comme la semaine dernière, o était un peu entamés physiquement aprce qu’on a relâché les entraînements. On est un peu moins physiques donc un peu plus fatigués. Mais on a réussi à accélérer au bon moment.

 

Est-ce que je réalise ? Pas vraiment, on réalisera quand on sera en Pro B ! Là, on est contents, on fête le titre. Ces quatre ans, c’est une belle histoire. Quand vous montez et qu’il y a autant de monde dans la salle, c’est un bonheur. Il faut en profiter.

 

Les deux jeunes qui ont joué (son fils Bryan et Samuel Heribel, ndlr) sont ceux qui se sont entraînés avec nous quand on avait besoin d’eux durant la saison. C’était une juste récompense qu’ils soient sur le terrain à la fin. Pour la saison prochaine, on n’a eu aucune discussion avec les dirigeants. Les dirigeants verront les joueurs et le coach dans la semaine pour qu’on voie ce qu’on a envie de faire. Ce que moi j’ai envie de faire ? On verra. »

 

champions groupe 1617

Sébastien Cape : « C’est juste du bonheur. On a travaillé dur pour en arriver là. Il y a eu des hauts et des bas, ça a été très compliqué en début de saison. On a redoublé d’efforts pour s’en remettre. On n’a pas écouté les gens, on est resté concentrés sur nous. Tout le monde est heureux, on fait la fête ensemble, et c’est parfait de finir comme ça. 

 

Le seul petit bémol est d’être montés sur une défaite de Quimper. Mais le fait d’avoir galéré au début et d’avoir ensuite réalisé cette série de victoires complètement folle rend la saison encore plus belle.

 

Il y a beaucoup de bonheur, beaucoup de fierté. C’est un bonheur d’avoir partagé la saison avec des mecs comme ça, et une fierté d’avoir joué avec des gars aussi forts. On a une très bonne équipe, on l’a prouvé encore ce soir en gagnant malgré l’absence de deux joueurs majeurs. C’est beau.

 

On savait que ce match n’avait pas beaucoup d’importance mais on a de la fierté et on ne se voyait pas faire la fête sur une défaite. C’est parfait qu’on ait gagné. J’espère que tout le monde a apprécié le spectacle. La fête va continuer, pas trop tard parce que les gens travaillent demain, mais tous ceux qui veulent nous suivre peuvent nous suivre ! »

 

champions dos 1617

Étienne Plateau : « J’ai été agréablement surpris de l’adversaire. Ils ont la tête dans le sac, tout le contraire de nous, mais je les ai trouvés conquérants. Ils n’étaient pas venus faire de la figuration, ce qui a permis d’avoir un vrai match de basket. Ce n’était pas n’importe quoi.

 

(Sur la montée) C’est un peu "truqué" parce qu’on savait en avance qu’on montait, mais ça reste une montée et l’objectif est atteint, encore une fois. Le projet était de retrouver la Pro B le plus vite possible. Pour ma part, j’ai vécu deux montées en trois ans, c’est super. Maintenant, le risque est que les gens y prennent un peu goût. Il va falloir se calmer, sinon ils vont penser que c’est trop facile (sourire).

 

Le fait de ne pas monter en playoffs change un peu la donne (en terme d’adrénaline, ndlr). Malgré tout, il y a eu pas mal de rebondissements dans la saison. À Noël, on était très mal positionnés et jamais on n’aurait pu dire qu’on allait gagner le championnat avec un petit matelas d’avance. C’est super. On a fait le taf sur la deuxième partie de saison. Félicitations à tout le monde.

 

Quand j’ai signé à Caen, la Pro B était l’objectif. Je suis content pour moi, pour le club, pour tous ceux qui travaillent depuis des années pour ça. J’ai hâte de voir ce que ça va donner en Pro B. J’ai quelques souvenirs de Caen en Pro B avant la rétrogradation. Je me rappelle de quelques joueurs et du match où l’histoire du CBC allait basculer, c’était soit la montée, soit le dépôt de bilan. J’ai quelques souvenirs de gamin. »

 

champion sinica 1617

 

Et le point de vue de Mondevillaises présentes, comme souvent, au Palais des Sports…

 

Katia Mosengo-Masa : « C’est vraiment beau ce qu’a fait le CBC cette saison, je suis vraiment contente pour Hervé Coudray, avec lequel je me suis un peu entraînée. »

 

Lisa Berkani : « Ifs n’est pas passé loin de la montée, le CBC monte en Pro B et nous, on a fait une bonne saison. C’est bien pour la région, c’est un beau coup de pub. Peut-être qu’on aura plus de sponsors l’année prochaine (rires). On se connaît dans les trois équipes, il y a des rapprochements. C’est ça qui est bien ici. On est souvent ensemble quand on peut l’être. »

Parrain Rubrique - CBC

case septembre15    

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr