Le patron a encore frappé

07 avril 2017 Ecrit par 

Basket. Caen 86 – 78 Rueil, 32ème journée de Nationale 1 masculine. L’horizon se débouche encore un peu plus – et il était pourtant limpide – pour le Caen Basket Calvados ! Les Caennais ont assumé leur statut de leaders en patrons, ce vendredi soir. ans produire le match parfait, ils ont fait le nécessaire devant un Palais des Sports encore bondé.

 

« Un peu trop relaxes en début de match », de l’aveu de leur pivot Moustapha Diarra, les Caennais ont mis dix minutes avant de rentrer réellement dans la partie. À la fin du premier quart-temps, ils accusaient déjà neuf pertes de balle et cinq rebonds offensifs laissés à l’adversaire. Les Caennais avaient une adresse quasi-irréprochable, allant jusqu’aux 100 % à trois points (3/3), mais ils n’avaient pris que… neuf shoots. Adroit et en rythme, performant dans la circulation de balle, Rueil pouvait aussi compter sur la défense très permissive de son adversaire. « C’est la meilleure attaque du championnat », rappelle à juste titre Étienne Plateau, et Caen a eu le loisir de s’en apercevoir. 20-26 après dix minutes. Malgré ses 67 % de réussite au tir (6/9 !), le CBC n’était pas encore tout à fait rentré dans son match. Devant 3 000 et quelques spectateurs, les derniers arrivés étant contraints de rester debout faute de place assise, il allait commencer à hausser le ton dans le deuxième quart. La défense se resserrait sérieusement, Thomas Cornely régalait à la passe (7 passes décisives en première mi-temps), Moustapha Diarra retrouvait la bonne direction et tout le collectif caennais allait de nouveau dans le bon sens. Les 11 passes décisives du deuxième quart-temps tendaient à l’attester. À la mi-temps, Caen était devant, mais Rueil s’accrochait avec talent (43-41).

 

diarra rueil 1617

 

C’est dans le troisième quart-temps que les choses commençaient à se décanter réellement. Caen plaçait un coup d’accélérateur fatal à Rueil, sous l’impulsion d’un très bon BJ Monteiro. L’Américain doublait son total de points de la première mi-temps (18 à la fin du troisième quart), et contribuait à faire grandir l’écart. Idem pour Thomas Cornely, tandis que Bryson Pope et Étienne Plateau mettaient eux aussi leur pierre à l’édifice (70-54). Caen attaquait finalement le dernier quart avec 16 longueurs d’avance, assez pour garder toute la sérénité transpirant de son jeu. De fait, les Normands restaient imperturbables, malgré un retour francilien à sept points (78-71, 37’). Ce CBC a manifestement de la marge, assez pour s’imposer tranquillement malgré 21 pertes de balle et un peu moins de rebonds captés que l’adversaire. Les 53 % de réussite au tir dont 42 % (8/19) à trois points sont passés par là. Rueil, qui pointait à 48 % après le premier quart, termine à 34 %. Les visiteurs n’ont pas pu s’appuyer sur la même profondeur de banc que les Caennais (26 points marqués par les remplaçants caennais, 9 points par ceux de Rueil) et a surtout payé son incapacité à convertir les pertes de balle adverse. Caen a inscrit 28 points en contre-attaque contre seulement deux du côté rueillois.

 

Caen : Chelle 6, Cape 6, Plateau 6, Pope 6, Gordon 10, Diarra 8, Monteiro 22, Sinica 8, Cornely 14.

 

Rueil : Felder 11, Anderson 15, Bichard 15, Sambe 20, Rafai 5, Solle 4, Daurces, Gouraki 8.

Parrain Rubrique - CBC

case septembre15    

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr