Caen peut se méfier de ce GET Vosges

17 mars 2017 Ecrit par 

Basket. GET Vosges – Caen, 29ème journée de Nationale 1 (ce soir, 20h00). Briseur de rêve il y a trois ans, quand sa victoire dans la belle des quarts de finale retour des playoffs d’accession en Nationale 1 avait condamné les ambitions caennaises, le GET Vosges espère être à nouveau le poil à gratter du CBC dans sa quête d’ascension. Les Spinaliens auront de sacrés arguments à faire valoir.

 

Il y a une semaine, le Caen – Quimper programmé le 23 mars était la grande finale annoncée du championnat de Nationale 1. Le vainqueur semblait promis à la Pro B, le vaincu devenait obligé de passer par l’incertaine case playoffs. Il a suffi d’un petit point, un lancer-franc raté ou un lay-up vendangé, pour que la course à la montée prenne une toute autre tournure. Vainqueur de Quimper sur la plus petite des marges samedi dernier (62-61), Andrézieux a chamboulé la donne. Quimper, désormais, n’a plus son destin en main. Une victoire contre Caen jeudi prochain ne suffira pas si, en parallèle, les Caennais réalisent un sans faute. Pour la première fois de la saison, le CBC a un joker. Il peut perdre une fois, pas plus.

 

Caen s’est octroyé un bonus, et il n’est pas trop de trop au regard de son calendrier. Le GET Vosges avant Quimper, Rueil après Quimper, ce sont autant de risques parfaitement identifiés. Dans ce renouveau permanent qu’est une saison de Nationale 1, très longue et très dense, la série débute par des Spinaliens extrêmement performants chez eux. Le GET Vosges n’a perdu que deux fois à domicile, se faisant surprendre par Angers puis Challans. Les cadors, eux, sont tombés sur le sol des Vosges. Le GET ne pointe pourtant qu’au cinquième rang du classement avec dix défaites à l’extérieur, dont une courte à Caen en novembre dernier (79-74). Ce sera un postulant à la Pro B quand les playoffs débuteront, au regard notamment de la force qui s’en dégage à domicile (et d’un passé encore proche).

 

Statistique étonnante, Épinal n’a pourtant que la quatorzième évaluation de N1 sur l’ensemble des matchs disputés. Le GET n’a pas non plus d’individualité hors du commun. Son attaque est l’une des moins prolifiques du championnat. En revanche, seuls Quimper et Vitré ont une meilleure défense. Caen devra trouver les parades, mais sa force actuelle laisse à penser qu’il en a les possibilités. En plus d’être un véritable rouleau compresseur, qui use l’adversaire, Caen peut compter plus que jamais sur le talent de ses individualités. Les Américains Richie Gordon et BJ Monteiro en sont les meilleurs exemples. Idéal pour débloquer une situation et poursuivre le chemin bien tracé vers la Pro B.

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés.

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr