craf2s sportacaen4

Pour l'instant, le CBC a tout bon !

11 mars 2017 Ecrit par 

Gries, pourtant sur une bonne dynamique, n’a pas été en mesure d’enrayer le rouleau-compresseur caennais, vendredi soir. Dans un Palais des Sports encore une fois plein comme un œuf, le Caen Basket Calvados a fait régner son statut de patron en s’imposant de 27 points (95-68). Les Normands poursuivent leur sans-faute en 2017.

 

Caen pourra observer sereinement le live stats de la Fédération française de basket-ball, ce soir. Sa victoire sur Gries, la treizième de suite, lui assure de passer un nouveau week-end tout en haut de la Nationale 1. La pression, c’est désormais Quimper qui l’a sur ses épaules. En déplacement à Andrézieux, les Bretons n’auront de nouveau pas le droit à l’erreur. Vainqueurs plutôt convaincants de leurs trois derniers matchs, après avoir essuyé trois défaites en 2017, ils peuvent se méfier d’une équipe pas simple à manœuvrer chez elle et en pleine lutte pour les playoffs. Mais si la logique est respectée, Quimper sera toujours à un petit point de Caen ce soir.  Et Hervé Coudray le sait bien, c’est beaucoup trop peu pour aborder la fleur au fusil les six matchs restants. « Tout peut arriver, c’est pourquoi il faut qu’on se concentre sur nous et qu’on prenne les matchs les uns après les autres. »

 

Caen a épuisé Gries

 

Prendre les matchs, Caen le fait à merveille depuis la fin de l’année 2016. Hier soir, les Cébécistes l’ont fait avec cette rassurante impression de ne pas avoir besoin de forcer ni de puiser dans leurs réserves. Le jeu est toujours aussi fluide, la défense intransigeante. Elle a poussé Gries à 21 pertes de balle, soit 10 de plus que des Caennais à l’aise. Au regard de ces 11 ballons perdus seulement, qui ont toutefois été mieux exploités par l’adversaire que dans le sens inverse (13 points pour Gries après balles perdues, 19 points pour Caen), les 27 passes décisives enregistrées font bel effet. Le collectif caennais tourne à plein régime, ce qui explique d’autres jolis chiffres, comme les 54 % de réussite au tir dont 50 % à trois points (10/20). Si le CBC est adroit, il le doit aussi à son jeu intérieur dominant, qui lui a valu 46 points à 64 % face à Gries. Et en étant capable de marteler près du cercle, avec Moustapha Diarra notamment, Caen s’ouvre des espaces en périphérie. La confiance, la sérénité et le rythme dans lequel les tirs sont pris font le reste.

 

monteiro gries2 1617

 

Devant Gries, les Normands ont aussi respecté de belle manière le plan de jeu défini. « On avait abordé cette rencontre en se disant que c’était le troisième match de la semaine et que cela constituait un facteur important, indique Hervé Coudray. L’adversaire venait de jouer deux matchs compliqués, avec des joueurs qui avaient passé plus de trente minutes sur le terrain mardi. On voulait être un rouleau compresseur pour les fatiguer. Il fallait donc imposer une pression haute sur le meneur, défendre dur, jouer dans le jeu rapide et les épuiser. C’est ce qui s’est passé. » L’effet n’a donc pas été totalement immédiat. Gries a mené durant 8 minutes en début de match, jamais toutefois avec plus de quatre points d’avance (15-19). « Cela a eu le mérite de nous mettre tout de suite dans le bon tempo. Ce n’était pas la même intensité contre le Centre Fédéral. Il a fallu se remettre au niveau.  » Une fois ce niveau d’intensité retrouvé, Caen n’a pas laissé beaucoup d’espoir à son adversaire, même si Gries est revenu une dernière fois au début du troisième quart. De suspense, il n’y en a pas vraiment eu. « Quand on a remis un coup d’accélérateur, l’adversaire a lâché. »

 

« On est en mode playoffs, le public le sait »

 

Il faut dire qu’en plus de disposer d’un collectif de haut vol, Caen a d’autres atouts dans son sac. Richie Gordon est le premier d’entre eux actuellement. Après une première partie de saison compliquée, notamment en raison d’une blessure, l’Américain a retrouvé un niveau de jeu impressionnant. C’est lui qui a fait totalement basculer le match en deuxième mi-temps. Il termine avec 24 points dont un joli 3/4 à trois points. L’attitude est bonne, la réussite est là, et toute l’équipe s’en ressent. « Il n’y a pas que Richie, précise Hervé Coudray. BJ (Monteiro) aussi a fait un bon travail, en étant présent à la fois au scoring et au rebond (20 points, 11 rebonds, 5 passes décisives, 8 fautes provoquées, ndlr). Mouss (Diarra) a fait une rentrée intéressante, comme Seb (Cape) et Bryson (Pope), qui ont remis du rythme. » Le banc, bien sûr, est un autre point fort de ce CBC. Et comment ne pas parler du public, qui se masse au Palais des Sports au point de devoir jouer à guichets fermés ? « On est en mode playoffs, le public suit et sait qu’il faut nous pousser jusqu’au dernier match. C’est important que l’équipe sente le public derrière nous. » Il reste trois matchs à domicile pour poursuivre la communion : le jeudi 23 mars contre Quimper, le vendredi 7 avril devant Rueil et, peut-être pour la fête, Angers le dimanche 23 avril.

 

diarra gries2 1617

 

En attendant, Caen se rendra au GET Vosges vendredi prochain. « Ce ne sera pas simple, mais entre Gries, le GET Vosges et Quimper, ce sont trois matchs qui peuvent nous faire basculer du bon côté. Il ne faut pas penser toutefois que ça ne se jouera que là. Le moindre relâchement est interdit. » Caen a déjà pris une option, mais le plus dur est souvent de terminer. Surtout quand il reste deux équipes du top 4 au menu…

Parrain Rubrique - CBC

case septembre15    

Qui sommes-nous ?

Lancé en novembre 2009 par Aline Chatel, Sport à Caen est animé par une équipe de passionnés. Retrouvez bientôt le trombinoscope. 

Rejoindre l'équipe

Vous êtes passionné(e) de sport et souhaitez rejoindre l'équipe rédactionnelle de Sport à Caen ?

Contactez-nous : recrutement@sportacaen.fr

Devenir Annonceur

Vous êtes une entreprise et vous souhaitez communiquer sur le site Sport à Caen ?

Contactez-nous : commercial@sportacaen.fr

Nous contacter

Une demande de renseignement, une question, un commentaire, des idées à partager ? N'hésitez pas à prendre contact avec nous !

contact@sportacaen.fr